Quand consulter pour votre enfant ?

Voici quelques motifs possibles de consultation que je prend en charge par divers outils thérapeutiques, mais la liste n’est pas exhaustive aussi n’hésitez pas à me contacter si vous vous interrogez sur la nécessité d’un accompagnement.

  • Énurésie, encoprésie (faire ses besoins dans des lieux inappropriés) : ces troubles sont d’autant plus à prendre au sérieux qu’ils peuvent engendrer d’autres problèmes tels qu’une baisse de l’estime de soi (sentiment de honte), des difficultés relationnelles (moqueries des autres enfants) pouvant aller parfois jusqu’à un isolement social.
  • Troubles du comportement (agitation, problèmes relationnels, apathie…) : une agitation qui empêche l’enfant de vivre ses activités de façon adaptée, une opposition systématique à tout ce qui vient de l’adulte, des tendances destructrices ou agressives, ou au contraire un manque d’énergie et d’entrain sont autant d’éléments qui peuvent constituer un signal révélant que l’enfant ne va pas bien et qu’il faut alors chercher d’où provient le dysfonctionnement.
  • Difficultés scolaires  (retard d’apprentissage) : les difficultés scolaires peuvent être le révélateur d’un dysfonctionnement qu’il faut prendre en compte de manière spécifique (dyslexie, dysorthographie, problèmes d’attention et de concentration, problèmes relationnels à l’école…).
  • Haut potentiel Intellectuel : les enfants HPI (à haut potentiel intellectuel) ou « surdoués » peuvent rencontrer diverses difficultés liées à cette « différence » et parfois même être en situation de grande souffrance. Il convient alors de s’adresser à un professionnel bien informé sur ce type de situation très particulière.
  • Maladie ou handicap de l’enfant, créant un mal être ou des difficultés d’adaptation ou encore une maladie ou un handicap dans la fratrie ou chez un parent (ce qui peut parfois mettre l’enfant dans une situation de souffrance psychique et générer diverses difficultés)
  • Divorce des parents ou deuil d’un membre de la famille
  • Troubles du sommeil, troubles de l’alimentation : si votre enfant dort trop peu ou mal et que la fatigue l’empêche ensuite de vivre ses journées normalement ou bien en cas de variation de poids significative qui ne soit pas expliquée médicalement.